mardi 14 février 2012

Ric Hochet remixé au Lombard

Categories: ,

Un  remix "pop-art" de Ric Hochet : une grande première aux Editions du Lombard en février 2012 !


David Vandermeulen a en effet samplé les 78 albums de Ric Hochet et construit une aventure inédite sans rien toucher ou retoucher aux dessins originaux de Tibet.

Il a tout simplement mixé les cases déjà existantes et créé un nouveau volume : Ric Remix !

A mille lieues de l’hommage académique et guindé, le panorama offert par David Vandermeulen est aussi vitaminé qu’inventif et se prêterait à une mise en scène vivante dans le cadre d’une exposition un peu culottée. Exercice de style dans la tradition OuBaPienne soit, mais ludique et plaisant, y compris pour les non collectionneurs. (Bdgest)

Cet album s’inscrit dans la grande tradition des détournements artistiques et sera disponible dès le 24 février.

L'histoire

Ric Hochet rentre chez lui, se fait cuir un œuf au plat, se prend une bonne douche et se rase, lorsqu’on toque à sa porte. Il ouvre et se prend aussitôt une mandale dans la tronche ! Il est tapé, assommé, tabassé, à coups de pieds, de poings, de gourdins, de crosses de révolver, de pierres, de branches et soudain il choit… d’une falaise, dans des catacombes, d’un escalier, bref dans le vide. Il atterrit dans l’eau, où un homme-grenouille tente de l’égorger avec un couteau, mais il est rapidement entrainé dans un tourbillon et manque de se noyer, avant de parvenir, finalement, à s’en sortir. D’autres inconnus l’accueillent alors en continuant de l’agresser, à grands renforts d’acide, de feu ou de décharges électriques. Puis on l’étrangle, on l’asphyxie et on le laisse pour mort. Heureusement, Ric a plus d’un tour dans son sac et il revient à lui, rendant coup pour coup ce qu’il a subi à tous ses agresseurs. Il s’échappe alors à bord de sa voiture de sport jaune, poursuivi par ses ennemis. Des échanges de coup de feu l’obligent à descendre et à poursuivre le mitraillage à pieds…

La technique

En agençant les cases préexistantes des albums de Ric Hochet, à sa façon Vandermeulen a composé une histoire originale d’où se dégage une violence inattendue, effet troublant qui fait surgir des planches de départ, un insolite et surprenant caractère humoristique.
Les seules libertés que s'octroie l'auteur sont le recadrage et le zoom.

Par sa démarche à la fois irrévérencieuse et respectueuse, Vandermeulen apporte à la série, avant tout connue et appréciée pour ses intrigues policières et ses codes narratifs coutumiers, un tout autre regard.

À l’exemple de la couverture ou de nombreuses illustrations publiées dans l’ouvrage, D. Vandermeulen ne s’est pas contenté de détourner l’esprit de la série, il s’est également réapproprié le dessin de Tibet.
En retravaillant les mises en couleurs, l’auteur démontre aussi que les qualités graphiques de Tibet sont dignes d’être réinterprétées par le prisme de l’esthétique d’un Roy Lichtenstein.

video

Liens

Si vous aimez cet article, vous pouvez le partager

Autres articles

Bulles encore vides pour " Ric Hochet remixé au Lombard "

Enregistrer un commentaire

Remplir votre bulle sur le site ?

google9cbc9ec60a3fd07c Google+ Google+